Avertir le modérateur

30 novembre 2006

Quoique...

 

Reçu dans ma vieille boîte aux lettres une carte postale non signée et qui n’avait pas besoin de l’être, l’écriture m’étant immédiatement familière.

Sur la photo, à l’italienne et dont le cadre blanc rappelle le polaroïd : Louis Garrel et Romain Duris qui se tiennent par la taille, comme deux frères (carte postale éditée par Télérama à l’occasion du film de Christophe Honoré, Dans Paris).


Ils pausent sur fond noir et sont tous deux de noir vêtus.

Louis Garrel, visage tourné vers la droite, offre un front haut, son regard se veut lointain, et son air ombrageux contraste avec son teint blanc (comme poudré).

Duris sert le poing droit vers le photographe, qui laisse deviner une bague seigneuriale, face à l’objectif son oeil se livre, tendu, opaque et profond, la moustache élégante, la bouche entrouverte.

 

Au dos, l’écriture m’a écrit :

 

"J’aurais bien aimé rencontrer le mec qui a inventé le sexe juste pour lui demander sur quoi il travaille en ce moment."*

Rien à voir avec l’image, quoique…

*James Ellroy

23:35 Publié dans Correspondance | Lien permanent | Tags : romain duris, "dans paris"

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu