Avertir le modérateur

22 décembre 2006

Un sacrement oublié...

 

medium_ciel.6.jpgUn sacrement oublié sur la liste :

être naufragé. 

Roberto Juarroz,

Treizième Poésie verticale.

 

 

Photographie : Samuel Choisy © http://slidechoiz.blogspot.com/

23:50 Publié dans Poésie | Lien permanent | Tags : Roberto Juarroz

21 décembre 2006

Au passage...

 

 

medium_16_insolite.4.jpg

Au passage de l’heure / Arbre en cabane 

Renversement tiède / Blancs en silence

Pas à pas / L’aube à point

Vertige ouaté / Sourcils courbés

Poitrine au vent / Lèvres en sourire

Front serein

 

 

Stéphane Darnat

Photographie : Cécile Sergent ©

00:50 Publié dans Poésie | Lien permanent

Enfin...

 

medium_001_bolivie.jpg

  

 

 

 L’image naît de sa frappe,

approximativement mécanique.

Ses doigts s’oublient dans l’effacement

d’une trace aux mots absents.

La machine du désir d’écrire…

Tac tac tac, tac tac tac…

Frappe ensevelie. Enfin… Délicieusement évaporée.

L’écriture comme une demeure,

presqu’enfouie.

Toujours plus loin…

… Aucun mot ne saurait l’arrêter.

  

Stéphane Darnat

Photographie : Cécile Sergent ©

00:30 Publié dans Poésie | Lien permanent

Il y a...

Il y a des instants immobiles en nous où se concentrent les visages souverains.  

Michel Fardoulis-Lagrange, Le Texte inconnu.

00:25 Publié dans Citations | Lien permanent

Il fallait être fou...

 

 

medium_salle_lecture.3.png

La salle de lecture grouillait de petits bruits froissés – pages de livres tournées. Il s’y trouvait voluptueusement étranger, comme en exil chez soi. Quelle étrange expérience...

Il avait d’abord non pas fait semblant mais tenté de lire, le coude rêveur, la main engourdie, le regard en l’air et sourieur, à peine... Il s’était pris au jeu d’une délectation, l’œil perdu sur les petites lampes qui, doucement en leurs interstices, filtraient un moment intellectuel qu’il savait privilégié… Il n’avait jamais, à l’image d’un imposteur, autant avancé sur le brouillon de son roman que durant ces heures prétendument consacrées à sa thèse. Il lui était arrivé de rester tard le soir, embué de ces murmures des mots qu’il avait sublimés dans ses absences consacrées à d’impossibles tergiversations au milieu (comme nimbé) de dictionnaires et autres manuels de grammato-logie, réalisant un rêve qui lui avait coûté par bien des égards. Lui seul savait. L’hiver, enfin...

Lire la suite

00:10 Publié dans Fragments | Lien permanent

12 décembre 2006

Comme une combustion...

 

 

medium_telephone.jpg

La chambre est prise de cette odeur âcre que distille la nuit. Il est assis au bord du lit. Cette tiédeur le fait renifler, sourciller comme l’embrume la poisseur de leurs deux corps. L’œil fixé sur un minuscule point de lumière, il pense vaguement à la chambre noire d’un appareil photo.

Lire la suite

22:50 Publié dans Fragments | Lien permanent

08 décembre 2006

Coïncidence entre hommes

medium_Hommes.2.jpgHier soir, tard, dans un café, à raturer sur mon petit carnet de notes aux pages grisées, noircies de bouts de phrases inachevées et de questions lisibles pour moi seul, accoudé à une table de bois avec vue sur le marché à colonnes de verre, les fleurs s’égayant dans la nuit saupoudrée de lampadaires orangés, un verre de vin blanc et une cigarette aux volutes éveillées... Au fond du bar hélas les rires gras et forts de quatre hommes à jouer au billard parasitaient ce moment à soi, m’empéchant de m’assoupir sur ma rêverie : ça parlait de seins comme ci, de culs comme ça, ça braillait et ça envahissait l’espace de calme aux lueurs douces et lunaires qui m’offraient l’absence nécessaire à la pensée. Agacement. Patience. Écœurement. J’ai fini par me lever, ranger le carnet dans mon sac d’école au cuir râpé, enfouir mes cigarettes dans la poche de mon manteau bleu nuit et régler la note au comptoir avant d’aller disparaître ailleurs.

Lire la suite

13:55 Publié dans Journal | Lien permanent

07 décembre 2006

En mon absence

medium_Je_suis_un_soir_d_ete.2.jpgC'était il y a un an. La veille, je m'étais murmuré : il s'absente pour une semaine à l'étranger, je ne fais pas partie de son entourage proche, je n'aurai aucune nouvelle. Je balayai cette pensée de la main sans deviner que le lendemain matin, arrivé au travail, dans ma case-courrier m'attendait un pli. Je compris aussitôt : il y a pensé... Un livre. Et ce mot :

Lire la suite

09:30 Publié dans Journal | Lien permanent

06 décembre 2006

Immobiles

 

 

medium_acacia.jpgEt à la fin elle trouva. Ou plutôt elle trouva une fin – ou du moins quelque chose qu’elle pouvait considérer (ou que son épuisement, le degré de fatigue qu’elle avait atteint, lui commandait de considérer) comme pouvant mettre fin à ce qui lui faisait courir depuis dix jours les chemins défoncés, les fermes à demi-détruites et les troquets aux senteurs d’hommes avinés. C’était un tout petit cimetière, circulaire, d’une vingtaine de mètres de diamètre au plus, entouré d’un mur de pierres meulières comme on en voit aux pavillons de banlieue et dont les piliers de chaque côté du portail étaient surmontés d’une croix de fer peinte en noir. La majorité des tombes étaient celles de soldats allemands, mais elle alla tout droit à l’une d’elles, un peu à l’écart, que sans doute quelqu’un (quelqu’un qui avait eu pitié d’elle – ou plutôt d’elles – ou qui peut-être avait simplement voulu s’en débarrasser) lui avait indiquée et sur laquelle, en allemand et sur une plaque métallique, puis en français sur une planchette plus récemment apposée, était simplement écrit que se trouvaient là les corps de deux officiers français non identifiés. Il avait enfin cessé de pleuvoir et un soleil de fin d’été jouait au-delà des murs sur les feuillages du petit bois (le cimetière était situé en arrière et à l’est de la gare d’environ dix kilomètres de large que semblait avoir suivi l’espèce de tornade géante détruisant tout sur son passage) dont certaines branches commençaient à dorer. Elle s’avança jusqu’à l’inscription, la lut, recula jusqu’à l’endroit où devaient approximativement se trouver les pieds des morts, fléchit les genoux puis se releva, fouilla dans son sac, en sortit un mouchoir qu’elle étala sur le sol, s’agenouilla alors, fit s’agenouiller le garçon à côté d’elle, se signa, et abaissant la tête se tint immobile, les lèvres remuant faiblement sous le voile enténébré. Quelque part dans les feuillages encore mouillés étincelant dans le soleil, un oiseau lançait son cri. Il n’y avait personne d’autre dans le cimetière que les trois femmes et l’enfant, c’est-à-dire la veuve et le garçon agenouillés et, un peu en arrière, les deux autres femmes debout, tenant à la main leurs sacs et leurs parapluies refermés, immobiles, les lèvres immobiles dans leurs immobiles visages ravinés, leurs yeux soulignés de poches, bordés de rose, couleur faïence et taris.

 

 

medium_page_manuscrit_acacia.2.gif

Claude Simon, L’Acacia, Éditions de Minuit, 1989, chapitre I, « 1919 ».

Couverture, page manuscrite et photographies de Claude Simon : Éditions de Minuit ©

04 décembre 2006

La machine du désir d'écrire

Lettre de M.

medium_machine_a_ecrire.jpg

Hier soir chez moi, je souriais quand je levais les yeux au-dessus de l’écran à te savoir dans la même position, tentant d’acoquiner les mots pour nourrir la machine du désir d’écrire.   Mon cher solitaire, je te souhaite vieux et serein dans ton pull en laine faisant naître chaque soir sous la lampe de nouvelles phrases-bulles pour empoétiser le réel.

23:50 Publié dans Correspondance | Lien permanent

03 décembre 2006

Pour se dire qu’on s’aime

 

medium_pont_des_arts.jpg

Il est arrivé l’air ombrageux, ses cheveux bruns en bataille et les mains dans les poches de son manteau  trois-quarts bleu nuit avec le col relevé qui rappelle vaguement ce héros de bande dessinée (« Corto Maltès »).

Il a jeté un regard panoramique, puis m’a donné un p’tit sourire : « Hum, pas mal... Le pont des Arts... Un soir d’hiver... Original... Bel endroit pour des retrouvailles !... »

Lire la suite

18:45 Publié dans Journal | Lien permanent

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu