Avertir le modérateur

31 mai 2007

À l’heure la plus silencieuse de la nuit…

Personne ne peut vous apporter conseil ou aide, personne. Entrez en vous-même, cherchez le besoin qui vous fait écrire : examinez s’il pousse ses racines au plus profond de votre cœur. Confessez vous à vous-même : mourriez-vous s’il vous était défendu d’écrire ? Ceci surtout : demandez-vous à l’heure la plus silencieuse de votre nuit : « Suis-je vraiment contraint d’écrire ? »

Creusez en vous-même vers la plus profonde réponse. Si votre réponse est affirmative, si vous pouvez faire front à une aussi grave question par un fort et simple « Je dois », alors construisez votre vie selon cette nécessité. Votre vie dans son heure la plus indifférente, la plus vide, doit devenir signe et témoin d’une telle poussée.

 

Rainer-Maria Rilke, Lettres à un jeune poète.

26 mai 2007

Un monstre littéraire ?

Un professeur de français à domicile informe une de ses élèves qu’elle devra, pour leur prochaine séance de cours, et ceci en vue de l’entraînement au bac de français, lui préparer le sujet de dissertation suivant : Vous commenterez cette phrase de Jean-Jacques Servan-Schreiber : Le passé ne nous fournit plus de quoi féconder l’avenir.

Elle réplique aussitôt : — Mais vous êtes un monstre !!!

 

Stéphane Darnat

01:05 Publié dans Fragments | Lien permanent | Tags : Dissertation, élève, Acadomia

23 mai 2007

Une lueur

Ivre, à peine. Une tasse gonflée de café dans sa main gauche, la droite repliée sur la vitre et le regard étourdi sur les remparts de la ville, il imagine un cyclone allant tourbillonnant, ses échancrures de dentelle égarant à l’entour les maisons et les arbres comme des feuilles de papier que cracherait une machine à écrire.

Dans sa chambre d’hôtel, il entreprend cette nuit-là, et seulement pour lui-même, le récit de cette journée où, comme en exil chez soi, il a emprunté le trajet de son histoire. La lampe de faible intensité dégage une lueur, support de ses mots.

 

Stéphane Darnat

23:15 Publié dans Fragments | Lien permanent | Tags : Ecriture, nuit, ivresse, autobiographie

16 mai 2007

Torturez l’artiste !

 

medium_feet.jpgJe suis vraiment désolé d’avoir à te le dire, mais tu ne seras jamais heureux.

 

En te disant cela, mon intention n’est pas de te faire du mal. Si je te le dis, c’est parce que j’estime devoir être franc avec toi avant que nous commencions. J’espère que tu apprécies mon honnêteté parce qu’à partir de maintenant plus personne ne sera juste ou honnête avec toi. Alors, une fois de plus, je te le dis sans détour : Tu ne seras jamais heureux. Je l’ai couché par écrit, et c’est vraiment la moindre des choses.

Lire la suite

09 mai 2007

La cheminement de mon œuvre

  medium_01_nature.2.jpg 

Mon œuvre est façonnée par le hasard à un degré très élevé ; elle ignore la direction qu’elle va emprunter et j’en désapprouve presque toujours le cheminement.

 

 

 

 

 

Lucía Etxebarria, Cosmofobia,

Éditions Héloïse d’Ormesson (exergue), Paris, 2007.

Photographie : Cécile Sergent ©

02 mai 2007

Pour Djimé Saganoko, élève sans-papiers

Quelques jours du journal d’un prof de français à domicile assistant au jugement d’un de ses élèves sans-papiers.

 

Il m’a intrigué dès notre première rencontre, parce qu’il ne m’a jamais reçu chez lui mais dans une salle un peu glauque, dans le hall de son immeuble – une pièce sans fenêtre, juste des tables et des chaises en désordre. Un p’tit jeune, un p’tit Black tout timide d’à peine 20 ans, un sourire d’ange apeuré, et surtout une volonté qui m’a désarmé dès la première heure.

Il s’appelle Djimé Saganoko, il est élève en CAP carrelage.

Lire la suite

18:55 Publié dans Journal | Lien permanent | Tags : sans-papiers, acadomia

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu