Avertir le modérateur

15 juin 2007

Un refus éditorial émouvant

Paris, le 25 mai.

Cher S.,

Enfin quelques mots sur un texte remarquable de finesse : l’écriture et l’émotion y sont vibrantes d’émotion retenue, de silences poignants, d’intelligence des sentiments. Paradoxalement le style est parfois, me semble-t-il, un peu trop tenu, un peu trop écrit pour ne pas laisser transparaître une intention virtuose et peut-être nuire à la force, à la justesse du portrait.


Quoiqu’il en soit malheureusement je ne peux pas retenir ce récit trop littéraire, trop poétique, trop singulier pour une maison comme F…. Il serait noyé dans une production sauf exception beaucoup plus narrative. Je suis convaincue qu’un tel texte devrait être défendu par un éditeur plus petit et bien identifié comme littéraire.

J’espère ne pas trop te décevoir avec cette réponse tardive et assez navrante puisqu’elle met en avant les contraintes fort peu intellectuelles qui sont les miennes.

Quoiqu’il en soit je t’embrasse et j’espère continuer à avoir des nouvelles de tes projets personnels ou plus largement éditoriaux. Surtout, dis-moi ce qu’il advient de ton roman, d’accord ?

Bien amicalement,

J.


Paris, le 31 mai.

Chère J.

Merci de ces mots-là, que je devine sincères, nés d’une lecture émue, ou troublée.

En tant qu’éditeur, je connais bien sûr la phrase-type qui consiste à dire à l’auteur « c’est très bien mais ce n’est pas pour ma maison », et pour avoir toujours refusé de pratiquer cette réponse déceptive et pour te savoir très honnête, je comprends l’authenticité de ton avis sur mon texte dont je sais les défauts et notamment son côté poétique auquel je suis incapable de renoncer, puisque se dit là ma vision du monde.

Mon Dieu, sauras-tu jamais quel plaisir m’a procuré ton mot ?... Alors merci, juste merci, de m’avoir lu.

Tu devines, bien sûr, le sourire compréhensif qui me vient à te savoir (hélas) prisonnière d’un catalogue aux impératifs éditoriaux en contradiction avec un texte « d’une remarquable finesse ». Me voilà, avec le recul, en sympathie avec un raisonnement qui me désole sans ironie. Simplement, j’en prends acte. Et peu importe, car je ne bataillerai pas (d’autant que j’ai en tête les réécritures et arrangements que ce texte mérite) : je n’en ai ni le courage ni l’envie, je suis juste touché que tu aies apprécié ce récit autobiographique, moi qui craignais tellement ton jugement.

Ce que mon manuscrit deviendra, je ne le sais. J’avoue être assez pour l’instant indifférent au devenir de ces pages : je les ai écrites, je les sais confidentielles, elles sont presque de l’ordre du passé, de ces mois qui m’ont tenu à écrire, travailler, ne pas dormir pour une virgule ou un mot...

Partant de là, mon roman pourra rester dans un tiroir des années durant sans que cela ne m’empêche de continuer à écrire. Je le sais, et je crois que c’est là le plus important, du moins est-ce rassurant, apaisant. Bien sûr, j’enverrai ce texte à quelques éditeurs de littérature, mais sans me faire d’illusions. Et puis, va savoir pourquoi, j’aime l’idée que ce texte, un peu comme moi, ait du mal à trouver sa place et soit un jour, non par hasard, accepté.

Permets-moi de t’embrasser tout doucement, d’une bise sur le front bienveillante, juste pour te dire merci de m’avoir lu et de m’avoir touché.

Porte-toi bien. Et prends un plaisir fou, infini, à publier des textes auxquels tu crois, ou que tu aimes tout simplement, en tout cas je te souhaite une belle et bien bonne route.

A bientôt.

S.


Paris, le 15 juin

Cher S.

Je suis très peu fétichiste, j’aime au contraire l’idée que les objets, les traces concrètes passent – l’important étant leur sédimentation mentale. Mais je garderai ton message, il est de ceux qui donnent du sens à mon métier. Par la compréhension dont tu fais preuve, à tous les niveaux, mais surtout parce que tu t’y montres écrivain. C’est émouvant, vraiment.

Chez un éditeur ou dans un tiroir, ton manuscrit prendra place dans ton trajet d’écriture, comme un jalon nécessaire, j’en suis convaincue.

Donne-moi de tes nouvelles, je t’embrasse,

J.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu