Avertir le modérateur

14 décembre 2007

Le réel du temps, des êtres et des choses

Cette sensation d’être « dans le temps », et non plus « hors du temps », lui parvint un soir où, déambulant dans une rue à ciel ouvert, grise et trouée de feuilles d’automne, il se murmura comme il en est d’une révélation : « Je produis du souvenir. » Enfin ! Il aimait l’époque dans laquelle il vivait, admettait s’inscrire dans un quotidien banal, trivial. Éphémère.


Dans la ville, il ne contemplait plus les lampadaires orangés dans la brume de l’hiver comme autant de signes mélancoliques. Les passants qui s’égaraient sous la pluie, évanouis au milieu des feux rouges et des phares jaunes, il ne les dévisageait plus. Lui qui pendant trop longtemps avait regardé le monde comme au travers d’une vitre, s’y sentant presque en exil, il y participait désormais sans même se le formuler.

Cette pénétration fulgurante dans le concert de la vie le rendait à lui-même et laissait place à un plaisir simple qu’il ne savait nommer. Comme si la rêverie qui toujours l’avait guidé, n’offrait plus assez de satisfactions pour qu’il puisse enfin s’autoriser, sans s’en délecter encore, à entrer dans le réel du temps, des êtres et des choses.

                                                                                              

Stéphane Darnat

17:45 Publié dans Fragments | Lien permanent | Tags : rêverie

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu