Avertir le modérateur

29 avril 2008

Makali, et le cœur s’allège…

1050363910.jpgMakali c’est un jeune groupe qui met toute son énergie au service d’une musique dont l’âme diffuse avec une tendresse espiègle un quelque chose de jazzy et de tzigane qui trouble, surprend, émeut, et ravit…

Lire la suite

28 mars 2008

Portrait du directeur littéraire

L’image du directeur littéraire

Cultivé, inscrit dans un réseau relationnel et médiatique des plus importants, le directeur littéraire donne souvent de lui une image caricaturale car le fait de déléguer de nombreuses tâches participe d’un portrait volontiers superficiel de sa fonction. On l’imagine en effet, après avoir passé sa matinée à lire la presse, aller déjeuner dans un restaurant en vue avec un auteur, puis passer son après-midi à donner des ordres en hurlant après ses collaborateurs, pour enfin filer en taxi au Lutétia à des rendez-vous mondains : c’est mal le connaître.

Lire la suite

28 janvier 2008

La littérature : d’utilité publique.

Il porte en lui le souvenir de ce matin d’hiver où, dans sa classe à l’université, elle voulut les déranger avec ces questions : Comment rendre, par et dans l’écriture, ce que l’on se raconte à soi-même ? transmettre ses pensées intimes les plus aiguës avec exactitude ? transcrire ses associations d’idées ? Surtout : pourquoi vouloir traduire son propre monologue intérieur ?

Lire la suite

20 juillet 2007

Son articulation étirée : Fabrice Luchini

 

 

medium_fabricelucchini.2.jpgParis, une avenue dans lombre ensoleillée, un restaurant italien avec sa terrasse aux petites tables qui sentent bon lhuile dolive. Brouhaha dune fin de soirée…

 

Il est à lécart, assis en bout de table. Il rit fort, se délecte du public familial tandis que lœil complice des passants défile. Dans cette pizzeria où il a ses habitudes depuis quelques semaines, le comédien agile des mots, très enjoué, prend plaisir à philosopher, attentif à laura quil dégage. Toujours quelque chose à dire, une citation à invoquer dans la chair de son articulation étirée.

Lire la suite

01:55 Publié dans Portraits | Lien permanent | Tags : luchini, "la pizzetta"

10 avril 2007

Simplement, Serge Merlin

medium_Merlin3.6.jpg

Ciel clairsemé d’un soleil cotonneux, une église en fond de rue, les brouhahas de la ville et l’attente à un arrêt de bus. Un matin.

Lire la suite

22:30 Publié dans Portraits | Lien permanent | Tags : serge merlin

04 novembre 2006

Dans les marges : les Éditions José Corti

medium_medicisNB4.5.gifEntre la porte d’entrée et la devanture de la librairie José Corti, les portraits de Gracq, Baudelaire, Nerval, discrets, comme incrustés dans la pierre. La porte d’entrée laisse voir un jour, le plancher recouvert d’une fine pellicule de poussière. Il n’y a pas, à proprement parler, d’atmosphère (qui serait monacale), plutôt quelque chose qui tient de l’aura.

Un regard circulaire en montant en descendant sur les étagères de bois donne à croire un arrêt, une suspension du temps, habitant, abritant des volumes d’un âge autre – ni archaïque ni ancestral. Impression de baigner, de glisser : le temps, matérialisé, s’incarne là, feutré, doux comme l’est ce tapis de livres aux couleurs ocre, beige, pourpre, vert émeraude, bleu vif… 

Librairie José Corti : comment dire l’esprit qui, ici, au 11, rue de Médicis, Paris VIe, persiste depuis plus de 70 ans ?…  Comment saisir cette rébellion, donnée comme le principe d’une maison d’édition qui, victorieusement tient un cap incertain, survit par et dans la permanence d’une intransigeance, d’un travail obstiné ? Une poétique éditoriale à l’œuvre… « Il y a des volumes qui sont tièdes encore sous les doigts comme une chair recrue d’amour, comme si le sang battait sous la peau fine, et aussi chaque nuit, dans le silence des grandes bibliothèques, il y a un livre glorieux dont vacille dans le noir et s’éteint pour toujours la petite lumière, mais qu’on le sache encore, comme nous parvient après des siècles la nouvelle de l’extinction d’une étoile. » (Julien Gracq)

Lire la suite

01 novembre 2006

L’œil photographique : Samuel Choisy

medium_Sam.2.jpgDans le noir, sourde effervescence intérieure. La pièce comme enveloppée d’une imperceptible lumière rouge. Concentration aiguë. Ses mains travaillent. Ses doigts retiennent leur souffle... Il passe et repasse le papier dans le bac. Doux liquide, visqueux, qui révèle, donne forme à ces instants qu’il a patiemment mis en scène. En noir et blanc.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu